banner

Cliquez ici pour faire un
don en ligne.

Faites un don

Cliquez ici pour vous inscrire à notre infolettre.

inscription infolettre

 


 

 

 



 



theme

De Arvaiheer à Toronto

Ghislaine Crête

Dreamweaver CS3

Après un séjour de deux ans et demi de travail missionnaire en Mongolie, le père Peter Turrone, IMC, est revenu temporairement à Toronto car il éprouvait certains problèmes de santé. La direction générale lui a promis de lui assigner une nouvelle destination dès que sa santé le lui permettrait. Pendant qu’il fait tout ce qui est nécessaire pour guérir, il a choisi de s’impliquer dans le travail et les diverses activités du Centre d’animation missionnaire de Toronto. Il prête assistance à ses confrères à la paroisse St-Andrews en faisant du ministère. Depuis plusieurs années cette grande paroisse est sous la responsabilité des Missionnaires de la Consolata et le travail ne manque pas.

Lors de notre court séjour à Toronto nous avons eu la chance d’échanger avec le père Peter sur son expérience missionnaire et sur la vie en Mongolie. Sans se plaindre de quoi que ce soit, il nous a confié que la vie n’y était pas facile : langue dont l’apprentissage est ultra difficile, un pays rude à plusieurs points de vue, des conditions climatiques extrêmes, une grande pauvreté… Il a ajouté qu’il lui avait été très difficile de quitter la mission d’Arvaiheer. « J’ai passé beaucoup de temps avec le peuple mongol du village où je vivais et plus particulièrement avec leurs enfants que j’ai appris à aimer. Pour m’aider à accepter mon retour dans ma ville, ma famille, je me dis que Dieu a ses raisons, qu’il a très certainement d’autres plans pour moi. Je crois en lui et, en lui, je mets toute ma confiance. »

Les Missionnaires de la Consolata sont arrivés à Oulan Bator en Mongolie en 2003. Depuis le 19 septembre 2006 un petit groupe de missionnaires de la Consolata réside de façon permanente à Arvaiheer, chef lieu de la région de Uvurhangai. Le processus pour obtenir la reconnaissance légale nécessaire dans une région où l’Église n’était pas présente a officiellement commencé durant l’été 2005. Au début de l’année 2007, le gouvernement local a donné la permission de pratiquer librement les activités religieuses dans la région d’Uvurhangai.

retour

conception gcrete 2010