banner

Cliquez ici pour faire un
don en ligne.

Faites un don

Cliquez ici pour vous inscrire à notre infolettre.

inscription infolettre

 


 

 

 



 



theme

La mission de la Mongolie

IMC

Dreamweaver CS3Les Missionnaires de la Consolata sont arrivés en Mongolie en 2003 pour servir la jeune Église locale. Aujourd'hui, il y a trois prêtres et trois religieuses, répartis entre la capitale Oulan-Bator et Arvaiheer, où l'Église n’avait jamais été présente. « À la mission de Arvaiheer nous avons créé, dit le Père Giorgio Marengo, un espace de réunion, de croissance et de prière ouvert à tous. » Plus précisément impliqué dans de nombreuses activités : un petit jardin d'enfance dans une yourte (tente Mongole), à la promotion de la femme à travers un projet de couture et de broderie qui touche une trentaine de familles, des soins de santé pour ceux qui ne peuvent se chauffer, se nourrir et se procurer des médicaments. 

« Nous voulons être des signes de la miséricorde de Dieu. Jésus est au cœur de notre action, il est le sens de notre présence ici, le trésor le plus précieux que nous puissions offrir avec simplicité et discrétion et sans effort. Nous sommes assurément une des plus petites paroisses du monde (18 baptisés) et nous voulons, malgré notre petitesse demeurer des êtres authentiques et utiles. Nous voyons comment Dieu guide l'histoire et notre propre histoire, nous réservant de nombreuses et agréables surprises. »  

À Oulan-Bator, nous sommes impliqués dans des activités d’animation pastorale de la Préfecture apostolique et sommes en attente d’une mission dans un quartier défavorisé. « C’est là un projet auquel nous tenons ainsi que celui du Centre de dialogue interreligieux que nous aimerions ouvrir  à Kharkhorin, dont la difficile histoire de relations remonte au Moyen Âge Nous voulons continuer à construire des ponts de dialogue et de fraternité ».

La Mongolie évolue rapidement. « On dit que c’est une société démocratique, même après 70 années de régime communiste, elle est riche et attrayante de ressources minérales : le pays jouit d’une croissance économique galopante malgré la présence d’une grande pauvreté et de déséquilibres dangereux. » Au pays de Gengis Khan, la présence chrétienne est réduite à un minimum. « La tradition religieuse dominante est le bouddhisme tibétain, mais la croyance la plus profonde est liée au chamanisme. Le régime prosoviétique avait tenté d’éradiquer les croyances religieuses par un travail systématique de destruction de temples et d’endoctrinement idéologique, mais grâce à la liberté de culte, il a été possible de vivre d'autres expériences religieuses ». Au niveau officiel, il ya un dialogue entre les religions qui permet de se rencontrer et de manifeste un désir de collaboration » 

La Constitution reconnaît le droit à la liberté religieuse, mais chaque groupe de fidèles doit être enregistré et recevoir l'approbation du conseil municipal. Ce mécanisme reflète le désir de contrôler les activités religieuses, en particulier s’il est effectué par des étrangers. L'autorité se réserve le droit de renouveler sur une base annuelle les permis accordés, mais les critères d'évaluation ne sont pas toujours claires .... Les jeunes de moins de 16 ne peuvent pas assister au catéchisme sans le consentement écrit des parents et les prêtres ne peuvent pas porter d'habit ecclésiastique en public ...

Les chrétiens sont minoritaires, mais peuvent néanmoins jouer un rôle délicat dans la formation des consciences. Si leur impact sur ​​la société ne peut être direct, il demeure que leur témoignage peut être signifiant dans leur engagement et l’aide aux besoins des exclus et dont le pays ne peut qu’en tirer avantage. La Mongolie a besoin de références morale et spirituelle authentiques pour ne pas céder à un développement sans scrupules et agressif. La position de marginalité dans laquelle se situe l'Église ne diminue en rien l'efficacité de sa mission, mais est un signe de la semence de l'Évangile qui doit mourir pour donner des fruits, la levure, qui mêlée à la farine, donnera la pâte. »

 

retour

conception gcrete 2010