banner

Cliquez ici pour faire un
don en ligne.

Faites un don

Cliquez ici pour vous inscrire à notre infolettre.

inscription infolettre

 


 

 

 



 



theme

Nouvelles des LMC de Montréal

IMC

Le groupe des Laïques Missionnaires de la Consolata de Montréal, s’est réuni le 29 juin dernier pour célébrer la fête de la Vierge de la Consolata.

Rencontre du 29 juin 2013
par Carole Levasseur LMC

C'est le samedi 29 juin que notre groupe de laïques missionnaires s'est réuni pour fêter la Vierge de la Consolata. Chaque laïque avait apporté une fleur afin de former deux magnifiques bouquets pour notre Sainte Mère du ciel.  En plus du père Nelson qui nous accompagne toujours, nous avons aussi eu le chance d'avoir à nos côtés le père Alain, fraîchement arrivé pour des vacances de deux mois.
La rencontre avait pour thème principal: Qu'est-ce que ça veut dire pour moi d'être laïque missionnaire de la Consolata?  Chacun et chacune, selon sa situation particulière de vie, a partagé ses opinions et ses découvertes sur le sujet.  Cet échange nous a permis de comprendre que le «faire» était important, mais que le «être» était de loin le meilleur témoignage.  Il suffit souvent d'«être là», d'«être présent» pour remplir notre mission de consolation.
Ces rencontres sont très importantes pour chacun et chacune de nous.  L'écoute et le réconfort que l'on y trouve nous permettent de vraiment ressentir l'esprit de famille tant désiré par le bienheureux Allamano.
Nous avons également manifesté le désir d'avoir des témoignages et de courtes conférences lors de certaines réunions.
Étant donné que cela fait déjà plusieurs années que nous nous rencontrons ainsi, il a aussi été proposé d'aller plus loin dans notre engagement.  Le temps est peut-être venu de concrétiser matériellement notre appartenance par une carte d'identité, un bottin, un petit journal LMC ainsi qu'un logo et de rendre le groupe plus indépendant financièrement par une cotisation annuelle, des campagnes de financement et idéalement, une reconnaissance juridique.
Après tous ces échanges, nous avons participé à une belle célébration à la Vierge.
Il ne nous restait plus qu'à partager un repas ensemble pour nous rassasier aussi physiquement.

Rencontre du 29 juin 2013
par Christiane Lemaire, LMC

Cette journée se résume ainsi : un riche partage de style familial, la reconnaissance de notre appartenance CONSOLATA et une rencontre festive pour célébrer Notre-Dame de la Consolata!
Invités à nous interroger sur nos attentes individuelles face aux rencontres du groupe de missionnaires laïques et aux moyens de concrétiser notre appartenance et notre identification comme laïques missionnaires de la Consolata, nous avons tous exprimé l’importance des trois rencontres annuelles pour nous.
Nous appartenons au groupe de laïques missionnaires de la Consolata parce que nous avons besoin nous-mêmes de CONSOLATION et de RÉCONFORT pour mieux consoler et réconforter les gens de notre entourage. Les trois rencontres annuelles nous nourrissent, nous redonne le courage de poursuivre la route dans la mission de consolation et resserrent les liens entre nous.
L’échange libre entre nous permit de comprendre que dans le quotidien de notre vie, dans tous ces « RIENS » que nous faisons dans notre vie familiale, paroissiale et professionnelle, nous sommes tous de vrais missionnaires de la Consolata, nous témoignons de l’Amour du Christ comme disciples du Seigneur Jésus. Puisque Dieu fait tout par nous, nous n’avons qu’à ÊTRE.
La « COULEUR SPÉCIALE » de la communauté de Notre-Dame de la Consolata et des laïques missionnaires, c’est la CONSOLATION, le RÉCONFORT, la PRÉSENCE que chaque membre du groupe offre dans son milieu, tout simplement, au jour le jour, que ce soit auprès des voisins dans la résidence, dans les liens familiaux, avec les collègues ou les clients, dans les paroisses ou auprès des populations démunies aux prises avec des conflits internes en terres étrangères, …
Le groupe se sent donc appelé à s’ouvrir au partage de foi, à se ressourcer ensemble, à communier et à ÊTRE : être présent, être là, être avec. Il est aussi temps de mieux se connaître et de s’entraider ente nous en se donnant un logo, une carte d’appartenance, … et des moyens financiers pour promouvoir les projets missionnaires et activités du groupe.
La richesse de ce partage a pris tout son sens ecclésial lors de la célébration eucharistique. L’épître de Saint-Paul sur la consolation, si bien adaptée à la fête de Notre-Dame de la Consolata, a résumé tous nos propos. Être consolés et consoler, être réconfortés pour donner du réconfort, être nous-mêmes consolation, être Consolata dans l’Église. Suite à ces deux nourritures : partage pour notre esprit et Eucharistie pour notre âme, nous sommes passés à table pour déguster un savoureux repas italien qui a abondamment nourri notre corps.
À souligner :

  • la participation du père Alain Forcier, en congé de repos entre deux missions
  • la présence d’Hélène Sauriol, une des pionnières du PIFM il y a vingt ans déjà.

Prions :

  • pour le père Alain et sa future mission
  • pour la participation de Carole et du père Nelson au Congrès missionnaire des Amériques.

retour

conception gcrete 2010