banner

Cliquez ici pour faire un
don en ligne.

Faites un don

Cliquez ici pour vous inscrire à notre infolettre.

inscription infolettre

 


 

 

 



 



theme

Transfert à Dar er Salam du prêtre vitriolé à Zanzibar

Agence Fides

Dreamweaver CS3Dar es Salaam, Tanzanie – Un prêtre catholique, le père Anselme Mwanga’mba, a été vitriolé par des inconnus qui lui ont ainsi procuré de graves lésions dans l’île de Zanzibar (Tanzanie).
 « L’acide l’a touché au visage, aux bras et au thorax.

Le Père Mwanga’mba est hospitalisé à l’hôpital national de Dar er Salaam, où je me rends actuellement pour le rencontrer » déclare S.Exc. Mgr Augustin Shao, évêque de Zanzibar, contacté par téléphone par l’Agence Fides. Le père Mwanga’mba a été agressé dans l’après-midi du 13 septembre dans la capitale de l’île, Stone Town, à la sortie d’un café internet par un groupe d’hommes qui l’ont vitriolé.

Le Président de Zanzibar, Ali Mohammed Shein, a condamné le grave acte de violence et a promis une action ferme pour bloquer ce qu’il a qualifié de « réseau criminel » responsable des derniers cas de vitriolage. « Nous ne pouvons vivre dans la peur constante d’individus incontrôlés qui utilisent l’acide comme une arme » a réaffirmé Shein en rendant visite au prêtre à l’hôpital de Zanzibar, où il avait été hospitalisé dans un premier temps.
Les autorités de l’île ont offert une prime de 6.000 dollars à quiconque fournira des informations utiles en vue de l’arrestation des auteurs de gestes de cette nature. En août, deux jeunes britanniques de 18 ans, bénévoles dans une école, furent elles aussi victimes d’un acte similaire.
En novembre 2012, Fadhil Suleiman Soraga, secrétaire du mufti chef de Zanzibar, fut lui aussi vitriolé, perdant un œil. Rappelons qu’en février dernier, le Père Evarist Mushi a été tué à Zanzibar (voir Fides 18/02/2013) alors qu’à Noël, un autre prêtre catholique, le Père Ambroise Mkenda, avait été grièvement blessé. En outre, un certain nombre d’églises ont été incendiées. L’Eglise catholique a, à plusieurs reprises, dénoncé le climat d’intimidation envers les chrétiens et la propagande de ceux qui incitent à l’affrontement interreligieux

 

retour

conception gcrete 2010