banner

Cliquez ici pour faire un
don en ligne.

Faites un don

Cliquez ici pour vous inscrire à notre infolettre.

inscription infolettre

 


 

 

 



 



ÉvangélisationÉducationSantéDéveloppementJustice et Paix

Mission et développement

 

Au milieu du vingtième siècle, la mission a de plus en plus pris la forme d'une contribution au développement des peuples. Grâce à un réseau extraordinaire de eaubienfaitrices et de bienfaiteurs, les missionnaires ont pu réaliser des milliers de projets de développement.

Dans beaucoup de régions d'Afrique, la première 
condition du développement, c'est de l'eau et de l'eau potable. Arrivés au Kenya en 1902, les missionnaires de la Consolata ont d'abord œuvré dans les régions fertiles autour du Mont Kenya. Avec le temps, ils se sont avancés jusqu'au cœur du désert du Sahara. Des dizaines de projets de développement ont consisté à résoudre le problème d'accès à de l'eau potable pour les populations souvent nomades.

Près de Marsabit, au nord du Kenya,
une Masaï vient puiser de l'eau pour elle,
sa famille et son bétail.

Joseph ArgeseCent ans après l'arrivée des premiers missionnaires de la Consolata au 
Kenya et après cinquante ans de projets de puits et d'aqueduc, une prestigieuse association des États-Unis accordait son prix annuel au frère Joseph Argese, IMC, qui a construit au Kenya un des plus grands systèmes d'aqueduc du continent. 



Frère Joseph Argese lors de la
construction d'un réservoir

Ravasi Lucio Abrami au moulin
L'évêque IMC du désert, monseigneur Ambroise Ravasi,
est intéressé par les nouvelles technologies. Les étudiants d'une école technique lui montre le four à énergie
solaire qu'ils ont fait!
La participation des femmes est une condition indispensable au développement. En Afrique, les missionnaires ont contribué à améliorer leur condition de vie en construisant en maints endroits des moulins pour moudre leurs diverses farines. Le père Lucio Abrami au moulin de Sadani en Tanzanie

Falda

 

Les efforts pour aider au développement des plus pauvres et des peuples sont devenus une partie essentielle de la mission après la deuxième guerre mondiale. Dès 1909, le Vatican louait la méthode nouvelle des Missionnaires de la Consolata. Dans le Décret d'approbation du nouvel institut, avec les mots du temps on disait : « Une caractéristique de ces missionnaires est qu'ils ne se limitent pas à introduire la religion, mais qu'avec la splendeur de la foi ils apportent aussi à ces peuples les lumières de la civilisation en enseignant l'agriculture et l'élevage du bétail, les métiers et les arts ».



Une des premières œuvres de développement
des Missionnaires de la Connsolata fut un
moulin à scie construit par le frère Benoît Falda
dans la forêt du Kenya.

Communiquez avec les Missionnaires de la Consolata pour plus d’information.
Tél. : 514-334-1910 ou 1-877-337-1910
imcmontreal@consolata.qc.ca


conception gcrete 2010