banner

Cliquez ici pour faire un
don en ligne.

Faites un don

Cliquez ici pour vous inscrire à notre infolettre.

inscription infolettre

 


 

 

 



 



ÉvangélisationÉducationSantéDéveloppementJustice et Paix

Mission et évangélisation

Jésus de Nazareth a dit à ses disciples : « Allez dans le monde entier et proclamez la Bonne Nouvelle! »

Zacharia Kariuki

À Jebuwabanako, dans le delta de l'Orénoque au Venezuela,
le père Zacharia Kariuki, IMC, baptise un enfant warao

Évangéliser c’est d’abord de proclamer la Bonne Nouvelle de Jésus de Nazareth.
Évangéliser c’est aussi de témoigner les valeurs du Royaume : la paix, l’amour, la vérité, la justice et la miséricorde

Voyant les besoins criants de l’Afrique et l'abondance en Italie, Giuseppe Allamano (1851-1926) fonda en 1901 les pères et frères Missionnaires de la Consolata et en 1910 les sœurs. Dès la première expédition en 1902, des laïques firent partie des groupes missionnaires.

Le premier groupe arriva au Kenya en 1902. Puis les IMC (Institut missionnaire de la Consolata) s'établiront en Éthiopie en 1916, en Tanzanie en 1919, en Somalie en 1924 (aujourd'hui les Missionnaires de la Consolata sont la seule organisation catholique travaillant dans ce pays déchiré par une guerre civile), au Mozambique en 1928 et en Afrique du Sud en 1948. Les dernières missions ouvertes en Afrique l'ont été en République démocratique du Congo (1972), en Ouganda (1985) et en Côte d'Ivoire (1995). Actuellement environ 700 Missionnaires de la Consolata œuvrent en Afrique. 

Principalement à cause des difficultés entourant la deuxième guerre mondiale, les IMC émigrèrent d'abord en Amérique du Sud (Brésil en 1937, Argentine en 1946 et Colombie en 1947, puis au Venezuela en 1970 et en Équateur en 1987), puis en 1947 aux États-Unis et quelques mois plus tard au Canada. Près de 500 missionnaires travaillent en Amérique du Sud. Depuis 1988, les IMC se sont établis en Corée du Sud. En 2003, les Missionnaires de la Consolata, les pères et les sœurs, ont ouvert une nouvelle mission en Mongolie et, en 2004, à Djibouti. Dans ces trois derniers pays, le dialogue interreligieux est devenu à la fois l'atout et le défi de la mission du nouveau millénaire.

Annoncer l'Évangile de Jésus Christ, pourquoi?

Joseph Allamano voulait que ses missionnaires s'occupent non seulement de l'esprit, mais aussi des corps et des conditions de vie des gens. Mais pour lui, la première raison d'être des missionnaires est de proclamer l'Évangile de Jésus Christ.
Au début du troisième millénaire et après un vingtième siècle souvent antireligieux, même athée et areligieux, l'humanité découvre de plus en plus son besoin de sens et d'éthique; et elle se tourne vers les spiritualités et les religions qui depuis toujours l'ont aidé à trouver un sens à l'existence et à mieux discerner ce qui améliore et ce qui nuit à la croissance humaine (les principes éthiques).

Aujourd'hui le christianisme ne prétend plus avoir la réponse à tous les problèmes, mais il veut apporter sa contribution au dialogue universel. En annonçant l'Évangile, les missionnaires catholiques savent apporter au monde des valeurs (vie et vérité, justice et paix, amour…) qui enrichissent la vie des individus, des sociétés, des cultures et des civilisations.

« L’annonce de l’Évangile aux peuples et aux groupes humains qui ne sont pas encore évangélisés, de préférence ceux qui sont davantage dans le besoin et abandonnés, occupe la première place parmi les activités qui correspondent à notre fin. »
Chapitre général de tous les supérieurs IMC de 1999.

Communiquez avec les Missionnaires de la Consolata pour plus d’information.
Tél. : 514-334-1910  ou  1-877-337-1910
imcmontreal@consolata.qc.ca


conception gcrete 2010