Par delà le bruit des foreuses, des cœurs battent…

Sucumbios se situe en pleine région amazonienne. L’exploitation du pétrole et l’extraction de minerai y sont choses communes. Père Alain connaît les indigènes qui habitent ces régions, il partage leurs craintes et leurs espoirs, toujours émerveillé par leur respect de la Terre-Mère.

Il entend aussi les jeunes, ces filles et ces garçons qui se cherchent dans un monde éclaté, qui ne trouvent plus leurs repères; ces jeunes qui vivent dans une société qui ne leur ressemble pas.

Père Alain Forcier, IMC, et son confrère, le père Walter, proposent d’organiser des ateliers où les jeunes pourront exprimer leurs craintes, leur méfiance, leurs défis trop grands. Des ateliers au cours desquels des formations seront données, des pistes de solutions, évaluées, des initiatives, mises sur pied.

L’énergie de la jeunesse est sans limite, leurs espoirs, sans borne, mais les jeunes ont besoin d’encouragement. Ne pourrions-nous pas leur tendre la main? Ne pourrions-nous pas leur faire confiance?

Les jeunes de Sucumbios aimeraient bien recevoir des stylos et des cahiers pour se raconter, des crayons de couleur et des marqueurs pour s’exprimer, des guitares et des flûtes pour chanter et célébrer la vie. Père Alain et son équipe veulent rejoindre près de 1 500 jeunes et, pour y arriver, il nous demande 20 000 $, c’est moins de 15 $ par adolescent!

Donnons la chance aux jeunes de Sucumbios de se sortir de l’odeur du pétrole, des drogues trompeuses, du suicide qui les traque. À Noël, déposons sur le pas de leur porte l’étincelle d’espoir qui fera briller leurs yeux?

Ne fêtez pas tout seul, célébrez Noël avec les jeunes de Sucumbios!

error: Contenu protégé !