Transformer le soleil en énergie : à la rescousse de l’éducation!

Nous rêvons de reverdir la planète, de nettoyer les mers, de cultiver sans engrais toxiques, et quoi encore? Nous rêvons de justice, d’éducation pour tous, de partage, mais que faisons-nous?

Quel est notre rôle, aujourd’hui ?

Chaque jour, père Alaroh et le frère Wekesa, IMC, se lèvent avec le désir de faire évoluer de leur mieux les grands adolescents qui, pour poursuivre leur éducation, séjournent au Centre de formation Joseph Allamano, situé en banlieue de Nyeri, au Kenya.

Cependant, avec la pandémie, il est difficile de boucler le budget du centre. Au Kenya comme ailleurs, l’économie a attrapé la COVID-19!

Virage au solaire

Pour diminuer la facture d’électricité, ils souhaitent se tourner vers l’énergie solaire, beaucoup moins coûteuse et assurément moins polluante que l’énergie offerte à gros prix par leur fournisseur privé. De plus, pour la cuisine et les salles de bain, ils voudraient se munir d’un chauffe-eau solaire plus économique à la consommation. Ils prévoient une diminution de leur facture d’électricité de près de 70 %.

Quand le soleil brille !

En Afrique, le soleil brille, abondant à longueur d’année, propre, gratuit. Il ne reste qu’à le transformer en énergie utilisable.

Les missionnaires Alaroh et Wekesa ont besoin de 12 500 $ pour mener à bien leur projet.

Éclairer la terre et les esprits, un panneau solaire à la fois, ça vous le dit?

Embarquez avec nous, aujourd’hui, c’est notre rôle!

error: Contenu protégé !