Une autre fois, Bonne Année !

IMC

Nous sommes le 12 février 2021! Nous ne sommes même pas au milieu de l’année, alors pourquoi souhaiter à nouveau Bonne Année ? Depuis la Corée du Sud, nous vous souhaitons une fois de plus une bonne année ! C’est Seollal…

Seollal fait généralement référence à Eumnyeok Seollal (Hangul : 음력 설랄 ; Hanja : 陰曆설날, « nouvelle année lunaire »). C’est le premier jour du calendrier coréen. Originaire du Nouvel An lunaire chinois ou de la fête du printemps, c’est l’une des plus importantes fêtes traditionnelles coréennes. La célébration dure généralement trois jours : la veille, le Nouvel An coréen et le lendemain. Cette année, le premier jour du Nouvel An coréen était le 12 février (les fêtes s’étendent du 11 au 13 février).

Compte tenu de la période consécutive des jours fériés, de nombreuses personnes retournent généralement dans leur ville natale pour Seollal et la circulation pendant cette période est très dense. En raison de la COVID-19, le gouvernement a demandé aux gens d’éviter les rassemblements et de rester chez eux. Il a imposé une interdiction des rassemblements de 5 personnes ou plus, qui s’applique même aux membres de la famille, sauf s’ils vivent dans la même maison. Il y a donc quelques changements dans la manière dont certains rituels sont effectués.

Cette année, en raison des mesures de distanciation sociale interdisant les rassemblements sociaux, il y a des gens qui n’ont pas pu rencontrer les membres de leur famille. Pour la remise des cadeaux du Seollal, certaines personnes ont choisi de donner aux membres de leur famille des repas à emporter proposés par les hôtels et restaurants.

En cette époque de COVID-19 les Coréens ne peuvent pas se rencontrer ni s’embrasser ni partager un repas. Ils peuvent se rencontrer, en ligne ou par téléphone. C’est réconfortant.

Pendant le Seollal, une famille peut effectuer des rites familiaux formels (charye), passer trois jours à observer le Nouvel An ou porter des vêtements traditionnels. Ce sont tous des aspects merveilleux du Seollal. De nombreuses familles conservent leurs coutumes, leurs rituels et leurs célébrations dans l’esprit de rappeler et de raviver la famille. L’Église catholique a créé un rite pour de telles occasions dans le cadre de la célébration eucharistique. C’est une bonne forme d’inculturation !

Parmi les rites il y a aussi le Sebae (세배, 歲拜, arc du nouvel an) est un rituel de piété filiale qui est traditionnellement observé durant le Seollal. Vêtus de vêtements traditionnels, les gens souhaitent à leurs aînés (grands-parents, parents, tantes et oncles) une bonne année en exécutant un profond arc traditionnel (les rites impliquant plusieurs arcs sont généralement destinés au défunt). Les anciens récompensent généralement ce geste en donnant aux jeunes membres de la famille de l’argent du Nouvel An (en billets de banque neufs), ou de l’argent de poche appelé Sebaet Don (세뱃 돈).

La célébration eucharistique pendant le Seollal est dédiée à la prière pour les ancêtres, ou ceux qui nous ont précédés, avec l’espoir de la résurrection. La liturgie est donc propre aux morts avec des lectures, des prières et une préface spécifiques. À cet égard, certains catholiques ne pratiquent jamais les rituels familiaux, mais se joignent à la célébration eucharistique, qui a également le même sens que la célébration du Seollal.

Les fidèles catholiques préparent des intentions de messe pour les membres de leur famille qui sont décédés. Leurs noms sont bien écrits et collés sur une sorte de tableau et placés devant l’autel. L’encens est utilisé pendant l’offertoire. Chaque fidèle (y compris le célébrant principal et les autres prêtres) brûle de l’encens en l’honneur des ancêtres en prière. Après la messe, les fidèles, jeunes et vieux, peuvent faire des Sebae au curé de la paroisse. Celui-ci, en retour, prépare et donne le sebaet don.

En général, la célébration eucharistique de Seollal est marquée par un climat d’action de grâce, tout comme la nouvelle année du calendrier grégorien. Au début de la nouvelle année, en ce premier jour, il est rappelé aux fidèles que notre vie sur terre est courte, et qu’on doit donc toujours être attentif à recevoir le Seigneur à cœur ouvert lorsqu’il frappe à notre porte. C’est un message de l’Évangile du jour. En plus de prier pour les fidèles décédés, les fidèles prient également pour la bénédiction de Dieu tout au long de la nouvelle année.

error: Contenu protégé !